Comment le chanvre et le CBD peuvent-ils aider à sauver les abeilles ?

Hemp For Humanity > Blog Hero Boxed 2 Column > Durabilité > Comment le chanvre et le CBD peuvent-ils aider à sauver les abeilles ?

Comment le chanvre et le CBD peuvent-ils aider à sauver les abeilles ?

https://hempforhumanity.eu/fr/comment-le-chanvre-et-le-cbd-peuvent-ils-aider-a-sauver-les-abeilles/

Les abeilles sont le moteur de la pollinisation dans le monde entier et, à ce titre, elles constituent un facteur crucial pour l’écologie mondiale. C’est pourquoi une calamité connue sous le nom de « syndrome d’effondrement des colonies » (en anglais : Colony collapse disorder – CCD) qui ravage la population d’abeilles depuis 15 ans met sérieusement en danger non seulement une seule espèce, mais tout l’écosystème.

Alors que les scientifiques du monde entier s’efforcent de sauver les abeilles, une chercheuse polonaise a trouvé un remède possible en étudiant les propriétés de la plante de chanvre. Bien que la plante de chanvre ne soit pas pollinisée par les abeilles (elle est pollinisée par le vent), les fleurs mâles attirent toujours les insectes avec leur pollen. Or, il s’avère que la plante peut donner aux abeilles bien plus que de la nourriture.

LES ABEILLES ET LES PESTICIDES

Comme nous le savons déjà, le chanvre est une excellente source de nutriments, et c’est aussi le cas pour les abeilles ! Grâce à une longue période de végétation, même dans l’hémisphère nord, et à une floraison plus tardive que celle de la plupart des plantes dont les abeilles ont tendance à se nourrir, le chanvre fournit aux insectes du pollen en période de disette florale.

En outre, l’année dernière, des recherches polonaises menées à l’université Maria Curie-Skłodowska (UMCS) de Lublin ont révélé que les cannabinoïdes du chanvre pouvaient en fait sauver les abeilles de manière beaucoup plus directe, puisqu’ils renforcent leur réaction aux pesticides.

 » Suite au contact avec les pesticides, une abeille peut soit mourir sur place sans retourner à la ruche, soit transporter des insecticides sur son corps jusqu’à la colonie d’abeilles.« 

professor Aneta Ptaszyńska

Comme le suggèrent de nombreux rapports, les pesticides – en particulier les néonicotinoïdes – pourraient contribuer de manière significative au redoutable trouble de l’effondrement des colonies. Les pesticides interfèrent avec les petits organismes à de nombreux niveaux : ils provoquent la malnutrition et la faiblesse, et interfèrent même avec le cycle de sommeil des abeilles.

Qui plus est, un seul contact avec les pesticides peut provoquer un effet domino et menacer toute la colonie :

 » Suite au contact avec les pesticides, une abeille peut soit mourir sur place sans retourner à la ruche, soit transporter des insecticides sur son corps jusqu’à la colonie d’abeilles. Dans le second cas, c’est toute la famille, la reine des abeilles, les autres abeilles ouvrières, le couvain et souvent le miel et les larves qui sont contaminés ». – explique la professeure Aneta Ptaszyńska qui dirigeait l’étude de l’UMCS.

Le mécanisme sous-jacent de l’effet nocif des néonicotinoïdes est lié à l’impact des pesticides sur les systèmes neuronaux des abeilles, et c’est par la protection de leurs systèmes neuronaux que nous pouvons les protéger le plus efficacement.

LA NEUROPROTECTION

La professeure Ptaszyńska a décidé d’exploiter les propriétés neuroprotectrices des cannabinoïdes du chanvre pour examiner si ces avantages bien documentés pouvaient en fait aider à protéger les abeilles des effets néfastes des néonicotinoïdes.

L’équipe de Lublin a étudié environ 10 000 abeilles dans un environnement de laboratoire contrôlé. Il s’est avéré que la longévité des abeilles nourries à l’extrait de chanvre et exposées aux pesticides était comparable à la durée de vie des insectes non exposés à l’un ou l’autre de ces facteurs :

« Les abeilles qui ont reçu les extraits par la suite ont vécu jusqu’à deux fois plus longtemps que celles qui ont été en contact avec des pesticides et n’ont pas été « protégées » par l’extrait »

a observé prof. Ptaszyńska.

Il est fort probable que ces résultats prometteurs puissent être attribués aux propriétés neuroprotectrices des extraits de chanvre, car le système neural est la zone la plus touchée par les néonicotinoïdes.

SAUVER LES ABBEILLES

Dès que les résultats de l’étude menée par prof. Ptaszyńska seront confirmés par d’autres études, on peut s’attendre à ce que les premiers produits à base de chanvre destinés aux abeilles arrivent sur le marché. En fait, les chercheurs polonais ont déjà déposé un brevet pour leur huile de chanvre.

Il reste à examiner si les abeilles qui se nourrissent des champs de chanvre sont protégées de la même manière que le groupe d’insectes testés qui ont consommé l’extrait de chanvre. Mais une chose est sûre : la protection des abeilles est un autre exemple de la manière dont le chanvre peut contribuer à promouvoir la biodiversité et à créer un avenir plus durable.

REJOIGNEZ-NOUS !

Pour en savoir plus sur les résultats de l’étude polonaise, comment le chanvre peut aider à sauver les abeilles (et la planète !), et comment VOUS pouvez y contribuer, veuillez rejoindre le webinaire de Hemp for Humanity, où la professeure Ptaszyńska partagera les résultats de ses recherches et où vous pourrez entendre de nombreux autres conférenciers invites qui vous parleront des dernières nouvelles sur le chanvre à travers l’Europe :

DATE & TEMPS :

Jeudi 18 mars, 20:00 CET
Lien Zoom : https://us02web.zoom.us/j/89251446820
L’événement se déroulera en anglais, avec un canal d’interprétation disponible en allemand.En savoir plus sur l’événement ICI.

Posted By

Hemp For Humanity